Formation Educateur Spécialisé            

Attention : les décrets et arrêtés du 22 août 2018 ont réformé la formation d'éducateur spécialisé. 

Télécharger la note d'information sur la réforme des diplômes du travail social

Vous trouverez dans cette note les premiers éléments d'information ainsi que les textes réglementaires relatifs à cette réforme :
1- Le Diplôme d’Etat d’éducateur spécialise
2- Le Diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants
3- La reconnaissance au niveau du grade licence
4- Le socle commun de formation
5- Les allègements
6- Les dispenses d’épreuves de certification
7- Les conditions d’accès et modalités d’inscription et de sélection pour l’entrée en formation en septembre 2019

1450 heures de formation théorique et 2100 heures de formation pratique (stage) sur une durée de 3 ans

Cette formation est proposée à plein temps en voie directe, en cours d'emploi ou sur des dispositifs particuliers, sous réserve d'être admis à la formation. 

 

   

 

Le métier d'Educateur Spécialisé

L'éducateur spécialisé est un professionnel du travail social. Il exerce dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles en difficulté dans le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration ou d’insertion.

L’éducateur spécialisé intervient dans une démarche éthique dans le respect de l’altérité. Il favorise l’instauration d’une relation à l’autre en adoptant une démarche réflexive sur ses pratiques professionnelles. Il s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.

Conditions d’exercice et modalités d’intervention

L’éducateur spécialisé intervient dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d’insertion.

Il travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire ou pluriprofessionnelle. Son intervention s’effectue dans le respect du projet institutionnel et de l’expression de la demande des personnes accompagnées.

En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, il est amené à organiser et/ou coordonner des projets et/ou mobiliser des équipes dans la mise en place d’actions socio-éducatives en interne ou dans le cadre de travail en partenariat. Il est en lien avec des partenaires et des réseaux d’acteurs du territoire.

L’éducateur spécialisé est en veille professionnelle et développe une expertise sur les évolutions du secteur ou de l’environnement dans lequel il agit et intervient. Il intègre les évolutions dans son activité et dans ses modes d’intervention et partage ses analyses avec les acteurs concernés.

Rôle et fonctions

L’éducateur spécialisé travaille auprès d’enfants, adultes, familles et groupes en difficulté en situation de vulnérabilité ou de handicap auprès desquels il contribue à créer les conditions pour qu’ils soient protégés et accompagnés, considérés dans leurs droits et puissent les faire valoir.

L’éducateur spécialisé contribue au processus de socialisation et d’autonomie des personnes. Il favorise le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans l’environnement des personnes et de la société.

Il aide au développement de la personnalité et à l’épanouissement de la personne et peut contribuer à son insertion socioprofessionnelle.

L’éducateur spécialisé établit une relation éducative à partir de ses observations et de situations du quotidien dans des espaces institutionnels formels et informels.

Dans sa pratique, il adopte des attitudes et des postures basées notamment sur l’empathie, l’écoute et la bienveillance. Il s’adapte à l’autre en se rendant disponible.

Il est amené à élaborer un accompagnement éducatif avec la personne ou le groupe dans une temporalité tenant compte des singularités, des aspirations et des potentialités de chacun.

Il s’inscrit dans un travail d’équipe avec laquelle il partage et analyse des hypothèses de travail adaptées aux besoins repérés.

Il conçoit, conduit, évalue des actions socio-éducatives dans le cadre de projets personnalisés, crée et met en oeuvre des actions mobilisant différentes méthodologies, propose des activités, des médiations et fait preuve de créativité.

Il émet des propositions pour l’analyse des besoins, l’évaluation et l’ajustement des orientations des politiques éducatives ou sociales menées dans les institutions avec lesquelles il travaille dans le respect de la confidentialité des informations concernant les personnes.

Dans un but de transmission de connaissances et savoir-faire professionnels, et après l’acquisition d’une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation.

Annexe 1 à l’arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé

 Fiche métier ONISEP Educateur Spécialisé

Répetoire National des Certifications Professionnelles - RNCP - (Attention fiche non mise à jour avec les décrets et arrêtés du 22 août 2018)

 

[⇑HAUT]

Les secteurs d'interventions

 

L'éducateur spécialisé exerce son activité dans des établissements spécialisés publics ou privés. Par exemple, dans un club de prévention, au sein de l'action éducative en milieu ouvert (AEMO), dans un service d'aide sociale à l'enfance, un centre social, un foyer de jeunes travailleurs, un centre d'aide par le travail (CAT), un institut médico-pédagogique, un centre d'hébergement et de réinsertion sociale... Il intervient également dans les hôpitaux et, de plus en plus, dans le cadre de projets de développement local.

Dans tous les cas, il collabore avec d'autres professionnels qui participent à l'action éducative et sociale : psychologues, enseignants, magistrats, rééducateurs, assistants de service social... Cette équipe pluridisciplinaire élabore et met en place les projets éducatifs, en assure le suivi et en évalue l'impact.

Les horaires de l'éducateur varient selon le lieu où il exerce. En internat, ils sont généralement réguliers, avec des permanences la nuit et certains week-ends. En milieu ouvert, ils sont irréguliers et varient selon l'employeur.

 [⇑HAUT]

Les aptitudes requises

Avoir un bon équilibre personnel
Confronté à des situations difficiles, parfois dramatiques et toujours complexes, l'éducateur spécialisé doit être doté d'un solide équilibre psychologique et avoir le sens des réalités et des responsabilités. Il doit pouvoir s’adapter aux personnes et aux situations, se montrer persévérant et savoir être à l'écoute des autres, tout en restant souple et ferme dans ses décisions.
Aider l'autre à se construire
Être éducateur spécialisé nécessite un réel intérêt pour les problèmes sociaux et humains. A partir de sa réflexion et son engagement personnel dans une relation respectueuse de la personne, de ses qualités d’écoute et d’initiative, il doit être capable de co-construire des projets de vie avec les personnes en difficulté pour qu’elles développent leurs propres capacités de socialisation, d'autonomie et d'intégration sociale et professionnelle.
Travailler en équipe et rendre compte.
L’éducateur spécialisé exerce dans le cadre des missions d’une institution, au sein d’une équipe pluri-professionnelle et avec des partenaires sur le territoire de vie des personnes en difficulté. Il doit être en capacité d’animer des réunions, de rédiger des analyses et de produire des documents.

 [⇑HAUT]

La Formation 

Le Diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé est désormais reconnu au niveau 2 de la nomenclature des niveaux de formation et se voit accoler le grade de licence (Arrêté du 27 mars 2017 portant classification de certains diplômes du travail social selon la nomenclature des niveaux de formation).  

La formation s’adresse à des étudiants à plein temps, des salariés en situation d’emploi ou demandeurs d'emploi en reconversion, à des candidats « Post Jury VAE ». La durée des études est de 3 années scolaires en alternance .

La formation d’éducateur spécialisé est une formation pratique alternée qui comprend 1450 heures d’enseignement théorique (dans les locaux de l’IFRASS) et 2100 heures de formation pratique (60 semaines minimum de stages sur les lieux de stage).

A l’entrée en formation, les candidats font l’objet d’un positionnement des acquis de leur formation et de leur expérience professionnelle. A l’issue de ce positionnement, ils peuvent bénéficier d’un allègement de formation dans la limite d’un tiers de la durée de la formation. Cet allègement peut porter sur la période de formation en établissement ou sur la période de formation pratique. Toutefois la durée de la formation pratique ne peut être réduite de plus d’un tiers (Art. 5 Arrêtés du 22 août relatif au diplôme d’Etat d’ES). Ce parcours de formation individualisé prenant en compte les allègements et dispenses de formation est validé par le Directeur de l’Ecole et inscrit dans le Livret de Formation de l’éducateur spécialisé en formation.

L’architecture générale de la formation préparant au diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé découle du référentiel professionnel et de sa déclinaison en quatre domaines de compétences auxquels sont associés quatre domaines de formation et quatre domaines de certification. Cette construction modulaire permet la mise en oeuvre de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

La formation qui vous est proposée à l'IFRASS, organisée en 4 domaines de compétences, se décline de la façon suivante :

DC 1 : La relation éducative (500 h)

Ce domaine de compétences élabore la posture de l’éducateur spécialisé, son rapport à l’autre et à son environnement tout en encourageant l’expression des sujets qui leur sont confiés. Le domaine de formation souligne et précise les contours, les enjeux et les supports de l’accompagnement social éducatif dans l’espace partagé d’une relation éducative spécialisée tout en déterminant l’esprit du métier. Cela nécessite de s’inscrire dans une démarche de clinique éducative pour élaborer et penser son action, donc de convoquer des savoirs pluridisciplinaires et des savoirs praxéologiques.

La philosophie du DF1 consiste surtout à mesurer les attendus d’un accompagnement social et éducatif spécialisé. Il s’affirme comme la pierre angulaire du métier qui en donnant du sens est une assise à la formalisation de l’identité professionnelle de l’éducateur spécialisé, affirme la légitimité et le bienfondé de son action dans une démarche éthique.

 DC 2 : Conception et conduite de projet éducatif spécialisé (400 h)

Le domaine de compétence 2 (DC2) s’articule autour de deux axes forts, qui se situent au cœur même des compétences du futur éducateur spécialisé. Ainsi les 400 heures de formation relative au DC2 se répartiront entre, d’une part, l’introduction à la dimension complexe du projet, et ce tant du point de vue de son élaboration que de sa mise en œuvre et, d’autre part, l’initiation à la démarche de construction du diagnostic socio-éducatif.

Accompagner les futurs professionnels à élaborer, concevoir et évaluer un projet éducatif implique en effet d’introduire dans le cadre de la formation théorique la méthodologie de ce dispositif spécifique et central pour l’éducateur spécialisé. De même, concevoir et conduire un diagnostic socio-éducatif est une compétence charnière de l’éducateur spécialisé, qui œuvre à accompagner l’Autre dans une démarche éthique, entre subjectivation et socialisation.

De l’introduction à la méthodologie de projet, à la mise en œuvre d’un Projet Educatif et Social, en passant par l’élaboration de médiations éducatives à résonances artistiques et culturelles, l’objectif pédagogique consistera à former les futurs professionnels à émettre des hypothèses d’intervention fondées sur l’observation et l’analyse critique, dans une démarche réflexive et clinique, située au plus près des besoins toujours singuliers des personnes accompagnées.

 DC 3 : Travail en équipe pluriprofessionnelle et communication professionnelle (300 h)

Le Domaine de Formation 3 concerne la dimension du travail en équipe pluri professionnelle, son histoire, ses évolutions, les enjeux, les différents modèles, les pratiques à l’œuvre en France et à l’étranger et les courants théoriques de référence.

De manière plus précise, il s’intéresse aux aspects communicationnels du travail et aux processus d’inscription dans une équipe, compte tenu de ses différentes configurations.

Le Domaine de Formation 3 comprend 250 heures (auxquelles s’ajoutent 50 heures de langues vivantes) et s’articule autour de 6 modules :

  • Les fondements des organisations de travail et de la communication,
  • Prendre place dans l'organisation de travail,
  • Travail en équipe et dynamiques institutionnelles,
  • Dynamique d'échange et travail collectif,
  • L'analyse et le fonctionnement des instances professionnelles,
  • Accompagnement des stratégies de professionnalisation.

Concrètement, les outils pédagogiques du DF3 ainsi que l’évaluation se centrent d’une part sur les articulations entre activité orale et activité écrite, qu’elle soit manuscrite et/ou numérique, d’autre part sur les liaisons entre dimension individuelle et construction collective.

La formation inclue les évolutions à l’œuvre : NTIC ainsi que la fonction de coordination, d’équipe, de projet, de parcours.

Le dispositif pédagogique comporte des séquences d’enseignement et des espaces de mise en situation.

 DC 4 : Dynamiques interinstutionnelles, partenariats et réseaux (250 h)

Ce domaine vise l’appropriation des politiques sociales tant dans leurs fondements  que dans leurs évolutions en situant cadres réglementaires, partenaires identifiés, incidences financières ainsi que buts poursuivis. Différentes thématiques sont abordées  en privilégiant la compréhension des situations vécues par les personnes concernées par l’accompagnement : handicap, famille, jeunesse, migration, personnes âgées, grande précarité, inclusion sociale, lutte contre pauvreté et discriminations, santé, école, la ville.  Le croisement entre savoirs universitaires interdisciplinaires, savoirs pratiques et théoriques des professionnels et savoirs liés à l’expérience des personnes concernées amène à développer une analyse des difficultés, contraintes  et contradictions  entre les orientations nationales et mise en œuvre locale. Les étudiants ES s’inscriront plus particulièrement dans le cadre du développement social à partir de diagnostic de territoire. Une réflexion sera menée afin de développer des postures professionnelles permettant d’associer les personnes concernées par l’accompagnement au repérage de leur besoin ainsi qu’à la construction de réponses favorisant leur capacité d’agir sur ce qui est important pour elles.

 A ces 4 Domaines de Compétences s'ajoute une Unité de Formation (UF) transversale  "Méthodologie de la recherche et problématisation des pratiques.

Dans le cadre de la réforme des diplômes du travail social l’Unité de Formation (UF) « méthodologie de la recherche et problématisation des pratiques » est positionnée comme transversale aux Domaines de Formation (DF), constituant un élément central du socle commun. Dans le cadre de cette réforme, la place centrale donnée à la « méthode de la recherche » vient soutenir et affirmer le niveau d’expertise attendu d’un niveau 2.

L’enjeu majeur est ici l’affirmation de la méthodologie de la recherche comme trame à partir de laquelle viendront s’articuler les différentes méthodologies dispensées en formation : méthodologies de pratiques (observation, entretien, etc…), de certifications (méthodologie du mémoire, etc…). Ce renforcement se traduit par une volonté pédagogique d’inscrire la dimension de la « problématisation des pratiques » comme centrale en formation (où s’accompagne le processus de professionnalisation) et dans le cadre des certifications.

La place centrale de la « méthode de la recherche » dans les formations en travail social est en effet à traduire comme une nécessité d’orienter les objectifs de la formation vers la capacité de l’apprenant à problématiser sa pratique – à faire du lien entre le théorique et la pratique par le processus de professionnalisation, à observer et analyser une situation pour pouvoir faire émerger des hypothèses d’interventions pertinentes.

Cette démarche méthodologique et de problématisation des pratiques s’appuie sur des principes d’humanisme, mettant au centre de l’accompagnement la singularité de chacun (personne accompagnée comme accompagnant), la posture réflexive, la démarche clinique, faisant une place centrale à la praxis. Des contenus qui seront abordés sur l’ensemble des Domaines de Formation.

Arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé

Annexes et référentiels spécifiques au DEES

 [⇑HAUT]

 

Organisation de la formation selon le système de crédits européens capitalisables et transférables (ECTS)

Dans le respect du processus de Bologne et conformément à l’arrêté ministériel du 25 aout 2011 relatif au diplôme d’état d’éducateur spécialisé (DEES) et la circulaire interministérielle n° DGCS/4A/DGESIP/2011/457 du 5 décembre 2011, la formation au métier d’éducateur spécialisé à l’IFRASS respecte les règles d’organisation suivantes :

  • Une organisation de l’année scolaire en deux semestres…

  • Une organisation de la formation en module correspondants à 30 crédits sur le semestre…

  • Chaque module fait l’objet d’une validation au cours du semestre selon des modalités définies par l’équipe pédagogique

  • Des évaluations permettent de vérifier à chaque semestre et à chaque module, la montée en compétence des étudiants

  • L’organisation d’une remise à niveau et/ou rattrapage pour les étudiants.

Au total le volume de formation s'élève à 5040 heures sur les 3 années : 1450 heures d’enseignement théorique, 2100 heures de formation pratique et 1490 heures de travail personnel.

 Tableaux modulaires Diplôme d'Etat Educateur Spécialisé

 [⇑HAUT]

Les conditions d'admission

Pour s’inscrire à la formation, les candidats doivent remplir au moins une des conditions suivantes :

  1. a) Etre titulaire du baccalauréat ;
  2. b) Etre titulaire d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ;
  3. c) Bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l’article L. 613-5 du code de l’éducation.

Les inscriptions s’effectueront à partir de la plateforme nationale « Parcoursup » (Loi ORE – Loi du 8 mars 218 d’Orientation à la Réussite des Etudiants)

Sont concernés par la procédure « Parcoursup » tous les candidats, sans limite d’âge, souhaitant s’inscrire dans une formation initiale du 1er cycle de l’enseignement supérieur, à l’exception des candidats en situation d’emploi et dont la formation est prise en charge par leur employeur ou leur OPCA / OPACIF (Ces candidats qui ne relèvent pas de la procédure « Parcoursup » devront s’inscrire sur notre site IFRASS d’inscription en ligne : http://inscriptions.ifrass.fr ).

La sélection pour l’admission en formation s’effectue en deux temps :

  • étude du dossier déposé sur la plateforme « Parcoursup » (ou pour les candidats en situation d’emploi et dont la formation est financée par leur employeur, OPCA ou OPACIF, dossier déposé sur la plateforme d’inscription IFRASS) ;
  • un entretien destiné à apprécier l’aptitude et la motivation du candidat à l’exercice de la profession.

Le calendrier des inscriptions et de sélection n’est pas encore arrêté par le Ministère de l’Enseignement Supérieur. Il devrait être sensiblement identique à celui de 2018 :

  • mi-janvier : ouverture de la plateforme « Parcoursup »,
  • mi-janvier à fin mars : dépôt des dossiers par les candidats,
  • avril à mi-mai : examen des dossiers des candidats par les établissements de formation et organisation de l’entretien avec les candidats,
  • mi-mai : remontée des classements par établissement de formation,
  • de mi-mai à début septembre : propositions d’admission et choix des candidats.

Contact

IFRASS - Pôle Educatif & Social

Elise ESCAICH : e.escaich@ifrass.fr

IFRASS - Pôle Sélection

Marie-Laure COLLEONI : ml.colleoni@ifrass.fr

 [⇑HAUT]

Le diplôme

La formation est sanctionnée par le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé délivré par le ministère de la cohésion sociale. Ce Diplôme d'Etat est désormais reconnu au niveau 2 de la nomenclature des niveaux de formation et se voit accoler le grade de licence (Arrêté du 27 mars 2017 portant classification de certains diplômes du travail social selon la nomenclature des niveaux de formation).

Le diplôme est également accessible par la démarche de validation des acquis de l’expérience (VAE).

 [⇑HAUT

 Les liens utiles

 

DRJSCS - Direction Réionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Social

Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Fomation Professionnelle et du Dialogue Sociale 

  UNAFORIS - Union Nationale des Associations de Formation et de Recherche en Intervention Sociale
 

 

ONES - Organisation Nationale des Associations de Formation et de Recherche en Intervention Sociale 

 

  La création de l’Institut du Service Civique en 2012 est le prolongement de la création du Service Civique en 2010. Le Service Civique est une des réponses apportées par la France à l'envie et au besoin d'engagement des jeunes ; il leur permet de consacrer 6 à 12 mois au service de l'intérêt général, dans un cadre reconnu par la société.
L’Institut du Service Civique est une réponse originale à plusieurs défis :
- valoriser l’engagement citoyen des jeunes et les aider à développer les compétences qu'ils ont démontrées sur le terrain ;
- permettre aux entreprises de diversifier leurs recrutements, sans réduire leurs exigences ;
- ouvrir l’enseignement supérieur à des profils moins classiques.
L'Institut du Service Civique s'adresse à des volontaires ayant un fort potentiel pour exercer des responsabilités ou mener à bien un projet original. Il leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d'accéder à des formations, des emplois, des soutiens pour réaliser ce potentiel.
Il permet aux écoles et aux entreprises d'enrichir leurs équipes et leurs recrutements. Il permet aux jeunes de développer leurs projets avec le meilleur accompagnement possible.
Depuis 2012, les centres de formation au travail social accueillent des jeunes adressés par l’Institut du Service Civique pour une orientation, un positionnement voire une entrée en formation qualifiante.

L’IFRASS en tant que partenaire de l’Institut du Service Civique donne à ses lauréats une équivalence permettant d’accéder directement à la seconde phase d’admission dans les 3 filières de formation ES, EJE, ME.

Cette dérogation est désormais de droit depuis l'arrêté du 27 octobre 2014 modifiant l'arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé, qui stipule que "les lauréats de l'institut du service civique sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité."

 

Association PAZAPAS: Réseau d'accompagnement spécialisé à domicile

[⇑HAUT]